Institut Polytechnique de Paris
Ecole Polytechnique ENSTA ENSAE Télécom Paris Télécom SudParis

Premier accord international de cotutelle de thèse en partenariat avec l'Université Shanghai Jiao Tong

Le 10 déc. 2020
L'Institut Polytechnique de Paris et l'Université Shanghai Jiao Tong ont signé un accord-cadre de cotutelle de thèse permettant aux étudiants des écoles doctorales des deux universités d'effectuer une thèse en codirection et de mener ainsi leurs recherches en grande partie dans un laboratoire de l'université partenaire.
Premier accord international de cotutelle de thèse en partenariat avec l'Université Shanghai Jiao Tong

Cet accord a été signé par Lin Zhongqin, président de SJTU et Eric Labaye, président de l'Institut Polytechnique de Paris, conformément à leur volonté de renforcer les collaborations scientifiques et de recherche entre les deux institutions.

L'Université Shanghai Jiao Tong (SJTU) et les Ecoles de l'Institut Polytechnique de Paris sont liées par une collaboration historique depuis près de 20 ans. Cette coopération s'est concrétisée par des accords d'échange non-diplômant, des accords de double-diplôme, la création de laboratoires communs, notamment en sécurité informatique, et depuis 2012 par la création et le développement de l'école d'ingénieurs SJTU Paris Elite Institute of Technology (SPEIT). Institut de l'Université Shanghai Jiao Tong, SPEIT compte aujourd'hui plus 500 étudiants et délivre les diplômes de bachelor et de master reconnu comme titre d'ingénieur français par la Commission des Titres d'Ingénieurs (CTI).  Chaque année, ce sont une vingtaine d'étudiants de SPEIT qui rejoignent les cycles ingénieurs des écoles françaises du programme dans le cadre d'un double-diplôme. Tous les étudiants de la promotion doivent effectuer une partie de leurs études en France, soit en double-diplôme, soit en stages, soit en échange d'un semestre.

Afin de renforcer leurs coopérations notamment sur le volet recherche, SJTU et les écoles fondatrices de SPEIT ont mis en place en décembre 2019 un fonds d'amorçage partenarial. L'accord-cadre de cotutelle de thèse signé en cette fin d'année 2020 vient compléter ce dispositif.