Institut Polytechnique de Paris
Ecole Polytechnique ENSTA ENSAE Télécom Paris Télécom SudParis

IP Paris dans le Top 50 des universités mondiales pour son premier classement par QS

Le 08 juin. 2021
L’Institut Polytechnique de Paris (IP Paris) rentre dans le Top 50 dès son entrée dans le classement 2022 des meilleures universités mondiales publié par QS, s’inscrivant en 49e position. IP Paris figure en 15e place mondiale en termes de réputation de ses diplômés auprès des employeurs.
IP Paris dans le Top 50 des universités mondiales pour son premier classement par QS

Cette reconnaissance de l’excellence de ses cinq Écoles fondatrices – l’École polytechnique, l’ENSTA Paris, l’ENSAE Paris, Télécom Paris et Télécom SudParis – permet à IP Paris de se positionner dans les 4% des meilleures universités mondiales sur les 1 300 classées par QS.

Deux ans après sa création, faisant suite à l’initiative du président Emmanuel Macron, IP Paris s’affirme ainsi comme un acteur majeur et une référence sur la scène française et internationale des institutions d’enseignement supérieur et de recherche.

La reconnaissance d’IP Paris comme une institution d’enseignement supérieur et de recherche de premier rang mondial dès son entrée dans le classement QS des meilleures universités mondiales est le fruit de l‘engagement et de l’implication de l’ensemble des équipes de ses membres fondateurs. C’est un encouragement pour tous les acteurs de ce succès.

Eric Labaye, président de l’Institut Polytechnique de Paris

L’Institut se classe en 2e position parmi les 32 institutions françaises classées par QS derrière l’Université Paris Sciences et Lettres en 44e position et devant Sorbonne Université (72e).

La performance d’IP Paris s’appuie sur un taux d’encadrement de ses étudiants parmi les meilleurs et une ouverture internationale très forte aussi bien dans le recrutement de ses étudiants que de ses enseignants-chercheurs et chercheurs.

Ainsi l’Institut se classe-t-il en 32e position mondiale en termes d’encadrement de ses étudiants dont 40% sont internationaux. Le corps professoral et de recherche est lui aussi très ouvert sur le monde avec 38% des enseignants-chercheurs et chercheurs recrutés à l’international.

QS combine six critères pour classer les 1 300 premières universités mondiales. La réputation académique résulte d’un sondage qualitatif réalisé auprès de plus de 100. 000 universitaires.

La réputation auprès des employeurs est appréciée sur la base de l’employabilité des diplômés de chaque institution classée.

Les citations par faculté mesurent l’impact de leur recherche en divisant le nombre total de citations des publications de l‘établissement concerné sur une période cinq ans par le nombre de ses professeurs.

Le ratio d’encadrement rapporte le nombre d’étudiants au nombre de professeurs, ce qui donne à l’ensemble des étudiants une indication de la taille probable des classes dans leur établissement sélectionné. L’Institut Polytechnique de Paris affiche un score de 99,6 sur 100 sur ce critère.

Le ratio des enseignants-chercheurs et chercheurs internationaux, l’une des deux mesures d’internationalisation de QS, mesure la proportion d’enseignants-chercheurs et chercheurs non nationaux dans un établissement. Le score d’IP Paris sur ce critère ressort à 94,3 sur 100.

Le ratio des étudiants internationaux, deuxième mesure d’internationalisation de QS, indique la proportion d’étudiants non nationaux avec un score de 98,3 sur 100 pour IP Paris.

Le podium du classement QS est occupé par le MIT, Oxford et Stanford.