Institut Polytechnique de Paris
Ecole Polytechnique ENSTA ENSAE Télécom Paris Télécom SudParis
Partagez la page

Les belles perspectives de l’Executive MSc in Cybersecurity

Le 10 juin. 2024
Formation d’excellence de l’Institut Polytechnique de Paris, l’Executive MSc in Cybersecurity accueille en novembre sa troisième promotion. Ce programme diplômant permet aux cadres opérationnels de haut niveau de développer leurs compétences en cybersécurité et leur offre de nouvelles perspectives de carrière.
Les belles perspectives de l’Executive MSc in Cybersecurity

L’Executive MSc in Cybersecurity est un programme d’excellence de l’Institut Polytechnique de Paris porté par l’École polytechnique et en partenariat avec Orange Cyber Défense et Accenture.

Lancé en 2022, il répond à une forte demande des entreprises pour lesquelles, au vu de la multiplication des cyberattaques, la souveraineté numérique est devenue une priorité et un enjeu stratégique. 

Selon l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi), 69% des organisations ciblées par les attaques en 2023 étaient des entreprises.  Relever le défi de la sécurité informatique passe donc par davantage de recrutements et une montée en compétences tant dans le domaine de la cybersécurité que des sciences des données et de l’IA. Orange estime qu’à horizon 2025, 75 000 postes sont à pourvoir dans le secteur en France.

« Notre formation dure un an, en présentiel et en distanciel, et s’adresse à des cadres opérationnels de haut niveau justifiant de trois années minimum d'expérience professionnelle dans les métiers de l'informatique qui encadrent ou encadreront des équipes de cybersécurité », explique Thomas Clausen, Directeur Académique du programme. « Sa force est de conjuguer l’expertise des enseignants chercheurs d’IP Paris à celles des experts en cybersécurité d’Orange », poursuit-il.

 

La promotion Executive MSc in Cybersecurity 2023

Architecte ou gouverneur

Le programme, dont la promotion en cours est parrainée par Guillaume Poupard, ancien DG de l’Anssi et aujourd’hui DGA chez Docaposte, est compatible avec l’activité professionnelle des participants tout au long du parcours. Ce dernier permet d’acquérir des compétences transverses et opérationnelles, couvrant tous les aspects technologiques et managériaux de la cybersécurité.

L’Executive MSc in Cybersecurity propose un tronc commun traitant des fondamentaux en cybersécurité, comme la cryptologie moderne et la sécurité du web et ses applications ou la réglementation pour la protection des données puis une spécialisation au choix de Gouverneur, qui consiste à élaborer la stratégie de gouvernance, la piloter et gérer la conformité ou d’Architecte en cybersécurité, qui consiste à concevoir les architectures de sécurité et à piloter la sécurité opérationnelle.

“J’ai opté pour la spécialisation Architecte afin de développer mes connaissances”, précise Grégory Medrano, qui a suivi la formation en 2022. Ingénieur réseaux à l’origine, il a rejoint Orange en 2006 et est devenu architecte référent en 2012. Depuis 2017, sa carrière est entièrement tournée vers la cybersécurité.

« J’ai choisi l’Executive MSc in Cybersecurity pour son excellence académique, la qualité de ses intervenants, qu’ils soient chercheurs ou enseignants », poursuit-il. Parmi les forces du programme, il cite également l’apport de professionnels de la cybersécurité, notamment ceux d'Accenture et d’Orange, une vision transverse et large, couvrant des sujets tels que le management de la sécurité, la communication en situation de crise par exemple et enfin l’incroyable aventure humaine que cette année a représentée.

Laureen Mougel appartient également à la première promotion de l’Executive MSc in Cybersecurity. Responsable de la sécurité des systèmes d’information au sein de la DSI chez Orange France, elle a opté pour la spécialisation de gouverneur. De cette formation, elle retient des programmes bien conçus, alternant théorie et pratique, « avec des intervenants métiers et consultants partageant leurs compétences et retours d'expérience, ainsi que des chercheurs aux compétences pointues ».

« Les séminaires en présentiel, dédiés aux métiers de la supervision de la sécurité nous ont permis d'approfondir les aspects de la sécurité en mettant l’accent sur les techniques d’attaques et de surveillance. La gestion des incidents de sécurité et l'application de techniques de communication efficaces était très instructive. Dans l'environnement numérique actuel, la capacité à piloter ces incidents avec une communication transparente et rapide est essentielle », ajoute-t-elle. Et comme Grégory Medrano, Laureen Mougel relève, au-delà de l’exigence de cette formation, la solidarité entre tous les participants.

L’enjeu du programme dépasse l'acquisition des compétences nécessaires pour devenir responsable de la sécurité des systèmes d’information, architecte de sécurité, auditeur de sécurité technique ou organisationnelle ou encore consultant en cybersécurité. « Il offre l'opportunité  de développer son réseau professionnel et ouvre les perspectives de carrière », souligne Thomas Clausen.

 

Date de la prochaine session :  4 novembre 2024-19 décembre 2025